La cabane à insectes des grimpeurs

Nos jeunes grimpeurs ont accompli une très chouette mission pendant ces 10 jours à Artigues : ils ont construit une cabane à insectes.

Avec l’urbanisation de la société, les petites bêtes qui nous entourent sont en manque de refuges, les tas de bois au fond du jardin disparaissent et les abris de ces insectes en même temps.
Déposer un bel hôtel à insectes devant chez soi est une alternative pour leur offrir un nid douillet.
Depuis le début de la semaine, les grimpeurs avancent sur le projet.

Lors d’un jeu de piste, ils ont trouvé les planches découpées et préparées par les animateurs. Puis ils ont décodé les symboles pour assembler tous les éléments du puzzle dans le bon ordre.
Est ensuite venu le temps d’apprendre à se servir d’une visseuse sous l’œil attentif des animateurs.

Ça y est, la cabane a pris forme !

Avec des planches, ils ont créé quatre parties distinctes dans la cabane pour les aménager différemment suivant les insectes.
Toutes les randonnées et sorties à l’extérieur ont été l’occasion de partir à la découverte d’un monde à 1000 pattes.
C’était aussi l’opportunité de ramasser des morceaux de bois, des pommes-de-pins et autres trouvailles de la nature.
Ils ont complété tous ces éléments naturels par des boîtes d’œufs en cartons.

 

 

Chaque petite bête trouvera sa place par rapport à ses besoins :

– les abeilles solitaires dans les bambous que nous avons percés à leur attention,
– les coccinelles dans des petites planches et pommes de pin qui ont été empilées,
– les fourmis et les lézards dans un coin avec des pierres,
– les oiseaux sous le toit un nichoir,
– les rampants et les perce-oreilles dans les boites d’œufs.
Et finalement une petite grille maintient la structure mais sert aussi à protéger nos petits amis des prédateurs !

 

Pour protéger la cabane de la pluie, ils ont utilisé des lauzes.
Elle pourra maintenant rester dehors sans problème, même lors des intempéries.
Enfin, ils ont terminé les derniers détails. Il a fallu une cérémonie et un chariot adapté à sa taille pour la faire traverser la cour, depuis la salle d’activité.

La première habitante est une grosse fourmi noire, elle a l’air heureuse ici !